Nous publions une traduction de la lettre de Robert Svoboda, qui peut devenir une navigation pour la transition de la vie en vase clos au rythme ordinaire.

liberté
Robert Freedom

L'écrivain américain, le Dr Ayurveda, le premier homme du monde occidental à être autorisé à pratiquer l'ayurveda en Inde (1980), donne des conférences sur l'Ayurveda et la religion de l'Orient dans le monde, orateur de la conférence PRO Altermed 2020.

Maintenant que le monde rouvre après l'isolement et l'arrêt, nous sommes en transition. Notre quarantaine était inattendue et traumatisante pour beaucoup. On s'attend à ce que certaines personnes, après s'être affaiblies, commenceront dès le début, comme si elles se précipitaient contre nous, les autres, pour être les premières à "récupérer leur vie". Mais parce que la vie dans laquelle ils tentent de retourner a disparu, ils restent dans un monde dont la trajectoire a changé à jamais. Et les attentes qui auraient pu être relativement raisonnables il y a à peine trois mois sont maintenant devenues irréalistes.

L’approche pragmatique de notre nouveau monde consiste plutôt à faire une transition séquestration , et se déploient progressivement de la voie intérieure de l'existence à l'ouvert. Nous pouvons appeler ce processus sandhi (sandhi), un mot sanskrit désignant deux choses qui sont réunies. mots anglais join , jonction proviennent de la racine proto-indo-européenne yeug- (par exemple), dont le mot sanskrit yoga est également originaire.

Les articulations du corps sont des «connexions», comme des traités et des frontières entre pays, des combinaisons mélodieuses de mots, d'horizon et de tout moment favorable. À l'époque védique, la plus importante sandhami pour l'adoration étaient Trois sandhya - trois moments de la journée, qui prévoyaient des changements dans la nature de la lumière:

  • aube (transition de l'obscurité à la lumière);
  • midi (lorsque la lumière atteint un maximum et varie de l'augmentation de l'aube à la diminution vers le coucher du soleil);
  • coucher de soleil (transition de l'obscurité à la lumière).

L'Ayurveda enseigne que le Vata dosha peut être exacerbé à tout moment, d'où le dicton bien connu rtusandhishu vyadhayoh jayante ("Les maladies naissent à la jonction des saisons"). Toutes les «connexions» que chacun de nous accepte inconsciemment au quotidien dans la transition du sommeil à l'éveil et vice versa sont importantes pour notre santé. Beaucoup de gens ont l'habitude de sauter du lit et d'agir immédiatement, ne permettant pas à leur corps de se réchauffer et de passer progressivement de l'inertie immobile du sommeil à l'inertie dynamique de l'activité diurne. Cette impatience perturbe les rythmes naturels la force vitale du prana - elle se manifeste à travers le corps physique comme une disharmonie physiologique. Cette disharmonie de vitalité est également souvent exacerbée par un déséquilibre glycémique dû aux stimulants et aux glucides simples. Ajoutez la douleur du passé et la peur de l'avenir (émotions déchirantes et tumultueuses inhérentes au type de Vata) et maintenant les incohérences et les irrégularités des connexions sont lancées, qui peuvent souvent durer toute la journée.

Ce qui se manifeste en un jour se manifeste encore plus dans les saisons, dans l'année même, dans les «composés» de la vie (naissance, adolescence, ménopause /andropause et la mort), en passant de l’extérieur à l’intérieur (par exemple en méditation) ou en passant des soins intensifs.

La clé d'une vie satisfaisante est des transitions en douceur, s'éloignant gracieusement de la précédente et accélérant progressivement vers la suivante, progressant calmement et méthodiquement vers la réalisation de nos objectifs. Cela convient à chaque transition, en particulier lorsque nous sortons d'un isolement forcé dans la vie publique. Chacun de nous a une chance de commencer une nouvelle vie, ce qui serait impossible sans ces quelques mois de solitude obligatoire.

William Henry Channing, un prêtre unitarien, croisé pour le suffrage féminin et aumônier de la Chambre des représentants américaine pendant la guerre civile, a décrit son idéal d'une vie saine comme suit:

«Pour vivre du contenu avec des petits; recherchez l'élégance, pas le luxe, la sophistication, pas la mode; être digne, non respectable, vivre en abondance, pas en richesse; écouter à cœur ouvert les étoiles et les oiseaux, les bébés et les sages; étudier avec diligence, penser calmement, agir sincèrement, parler doucement, attendre des cas pratiques; ne vous dépêchez jamais; en un mot, permettre au spirituel, à l'imprévisible et à l'inconscient, de germer à travers le banal banal est ma symphonie».

Alors que la société bascule à nouveau, laissez chacun de nous prendre à cœur ce merveilleux conseil et, en laissant de côté le passé, évoluer progressivement vers l'avenir!

Dr. Robert Svoboda

Texte: Robert Freedom (Robert Svoboda, États-Unis)
Traduction: Alexander Ostanin
Collages:
Victoria Mayorova

Matériaux populaires

Tu es sur version bêta site web rytmy.media. Cela signifie que le site est en cours de développement et de test. Cela nous aidera à identifier le nombre maximum d'erreurs et de désagréments sur le site et à rendre le site pratique, efficace et beau pour vous à l'avenir. Si quelque chose ne fonctionne pas pour vous ou si vous souhaitez améliorer quelque chose dans la fonctionnalité du site, contactez-nous de la manière qui vous convient.
BETA